Quelques photos de Corse

Quatrième île de Méditerranée par sa superficie, cette ancienne province de la République de Gênes est située à 170 kilomètres environ de la côte d'Azur mais à 85 km seulement de la Toscane en Italie. Une longue crête de montagnes parcourt l'île du nord au sud avec pour point culminant le Monte Cinto à une altitude de 2706 mètres. Avec l'île de la Sardaigne dont elle n'est n'est séparée que de 12 km par les Bouches de Bonifacio au sud, la Corse intègre des caractéristiques géologiques communes à celles du piémont italien. Si la côte orientale est relativement rectiligne, la côte occidentale présente au contraire un profil beaucoup plus tourmenté avec de très nombreuses baies plus ou moins profondes. Très accidenté, le relief de l'île dessine un paysage de vallées encaissées au fond desquelles serpentent de superbes rivières. Entre vastes forêts et maquis éparses, la végétation de la Corse abrite de nombreuses espèces dont certaines endémiques. Compte tenu de son exceptionnelle richesse environnementale, la Corse fait l'objet de nombreuses mesures de protection environnementale tant à l'intérieur des terres que le long de son littoral.
- voir les rivières corses en kayak : cliquer ici

© Mathieu Morverand - Tous droits réservés, All rights reserved, Todos los derechos reservados, Alle Rechte vorbehalten - contact

la Corse vue du continent - cliquer ici

En raison de ses hauts sommets (point culminant à 2706 mètres au Monte Cinto), les contours de la Corse peuvent être visible depuis le continent malgré la rotondité de la terre qui maque ce qui se trouve au niveau de la mer ou en dessous d'une certaine altitude selon le point d'observation. Le phénomène qui nécessite néanmoins une excellente visibilité (souvent l'hiver au lever du jour) reste assez rare.  voir la rubrique

l'île Rousse et alentours - cliquer ici

Petit port au nord de la Corse, l'île Rousse n'en est pas moins l'un des principaux accès à l'île depuis le continent. Son nom tient de la couleur des roches du littoral principalement constituées de porphyre rouge. Au nord, l'ancien archipel de la Pietra a été rattaché au village par les aménagements du port. Très vallonné, l'arrière-pays s'élève rapidement en altitude avec de très jolis villages accrochés aux pentes. Au delà, se dessinent les sommets de la crête dorsale montagneuse de la Corse avec notamment le Monte Padru (alt. 2393 m) visible depuis le continent (voir)

Cirque de Bonifatu - cliquer ici

Situé principalement sur la commune de Calenzana, à une vingtaine de kilomètres au sud-est de Calvi, le Cirque de Bonifatu englobe une vaste zone vallonnée couverte de forêts sur près de 3000 hectares. Sur les pentes nord du Monte Cinto, point culminant de la Corse à 2706 mètres, le relief y est très tourmenté avec des sols rocheux principalement constitués de granulite. Depuis la maison forestière, il est possible de rejoindre le refuge du Carrozzu situé sur la trace du sentier de grande randonnée (GR) n°20 à 1270 mètres d'altitude. voir la rubrique

Porto - cliquer ici

Le hameau de Porto situé sur la commune d'Ota en Corse du Sud à l'embouchure d'un fleuve côtier du même nom abrite un port de pêche et une petite marina de plaisance. L'entrée étroite est gardée par une tour génoise fortifiée de forme carrée construite au XVIème siècle . Porto se situe à proximité de sites naturels exceptionnels tels que les Calanches de Piana au sud ou la réserve naturelle de Scandola au nord. En outre, le Golfe de Porto a été classé patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO depuis 1983 . voir la rubrique

Calanches de Piana - cliquer ici

Les Calanches de Piana constitue un site naturel exceptionnel avec des formations minérales uniques. La géologie de cet impressionnant massif se caractérise par des roches volcaniques de porphyre pourpre aux formes tourmentées. le site est traversé par le ruisseau du Dardo qui s'est taillé au fil du temps un cheminement chaotique jusqu'à la mer. Les Calanches de Piana furent rendues célèbres par Guy de Maupassant dans "Une vie" qui les décrivit ainsi : "une ménagerie de cauchemar pétrifié par le vouloir de quelque Dieu extravagant". . voir la rubrique

Baie d'Ajaccio, les Sanginaires et le Capu di Muru - cliquer ici

Avec 900 km² de superficie, la Baie d'Ajaccio constitue l'un des plus vastes golfes de la côte occidentale de la Corse. Il s'ouvre au nord par l'Archipel des îles Sanguinaires et au sud par le Cap Muru qui porte une magnifique tour génoise. La traversée du Golfe par le large des Sanguinaires au Cap Muru mesure une dizaine de milles nautiques (environ 18 km). Blottie au fond du Golfe, la grande ville d'Ajaccio est la Préfecture de l'île et compte quelques 80000 habitants, ce qui en fait la cité la plus importante de Corse.. voir la rubrique

Rivières de Corse - cliquer ici

La corse subit un régime pluvio-thermique à la fois méditerranéen et alpin. Il en résulte un climat souvent tourmenté et des précipitations dont l'intensité et les quantités sont proportionnellement croissantes avec l'altitude. Les épisodes pluvieux se concentrent sur deux périodes : en fin d'automne puis au début du printemps. Ce climat de "montagne dans la mer" tel que le qualifiait le géographe allemand Ratzel en 1882, s'apparente à certains égards au climat des contreforts cévenols. voir la rubrique

© Mathieu Morverand - Tous droits réservés, All rights reserved, Todos los derechos reservados, Alle Rechte vorbehalten - contact