vous êtes ici : Accueil / Voyages / Bretagne / Nord / Baie de Saint-Brieuc

Baie de Saint-Brieuc

On entre dans la Baie de Saint-Brieuc par deux caps qui peuvent se montrer difficiles à franchir : à l'ouest les Héaux de Bréhat et leurs milliers de roches à tenir absolument à bonne distance, et à l'ouest, le Cap Fréhel avec des falaises abruptes et ses violents courants. A l'intérieur de la baie, la houle peut être un peu moins forte mais le marin devra malgré tout rester vigilent car les marnages sont importants et modifient en permanence le paysage. Les roches de Saint-Quay peuvent ainsi cacher à fleur d'eau de nombreux récifs découverts à marée basse. L'estran révélé devient alors le paradis des amateurs de coquillages qui guettent les éphémérides à la recherche des forts coefficients, synonymes de pêche miraculeuse. Le long de ces côtes rocheuses court un sentier superbe dit des "Douaniers" qui sillonnent de baie en baie, parfois de manière sportive avec de bons dénivelés et des sols souvent chaotiques.
voir la rubrique consacrée au kayak de mer dans la Baie de Saint-Brieuc : cliquer ici

la côte est - cliquer ici

La côte orientale de la Baie de Saint-Brieuc, aussi appelée la "Côte de Penthièvre", s'étend sur 32 km depuis le Cap Fréhel au nord-est jusqu'au fond de la baie au sud à Saint-Brieuc. Tournée vers le large, la côte découpée abrite de très belles plages comme celles des Sables d'Or les Pins ainsi que plusieurs ports et abris tels que Dahouët ou encore Erquy. 

les îles de Saint-Quay - cliquer ici

Séparée de la côte par la Rade de Portrieux, les îles de Saint Quay sont constituées par un vaste plateau de roches dont seules les plus hautes émergent à marée haute. Redoutée par les marins, la navigation au travers de ces écueils recrute la plus grande vigilance et une parfaite connaissance des lieux. étendu sur  près de 5 milles, l'archipel est marqué au nord par l'île Harbour qui abrite une petite maison-phare.

la côte de Binic à Saint-Quay-Portrieux - cliquer ici

Retranchées derrière la barrière naturelle des Roches de Saint-Quay, les côtes du Goëlo depuis Binic jusqu'à Saint-Quay alternent falaises parfois abruptes et grandes plages de sable fin dont celles du Moulin ou des Godelins à étables-sur-Mer. Binic et Saint-Quay constituaient jadis d'importants ports de pêche soumis au régime des marées. L'essor de la plaisance a peu à peu transformé leur vocation.

la côte du Goëlo à Plouha et aux alentours - cliquer ici

Avec ses falaises escarpées envahies par une végétation dense, ses petites criques et ses larges plages de sable fin, les côtes sauvages de la commune de Plouha s'étendent sur près de 10 km entre Plouézec au nord et Saint-Quay au sud. L'un des meilleurs moyens pour découvrir cette partie de la côte du Goëlo est d'emprunter le sentier des douaniers qui permet de sillonner ces paysages atypiques entre terre et mer.

l'île de Bréhat - cliquer ici

Bien nommée l'île aux fleurs, en particulier au printemps avec ses hortensias et ses agapanthes, Bréhat convie son visiteur dans un univers complètement atypique. Avec ses petites rues dimensionnées pour un monde sans voiture et ses maisons de granit, le petit bourg auquel on accède depuis la cale de Port-Clos séduit par son cachet et sa tranquillité.

© Mathieu Morverand - Tous droits réservés, All rights reserved, Todos los derechos reservados, Alle Rechte vorbehalten - contact