vous êtes ici : VTT / en Ardèche / Ardèche méridionale

le VTT en Ardèche méridionale

Principalement calcaire, l'Ardèche méridionale reste un pays de cailloux aux pentes généreuses qui rend la pratique du VTT sportive mais aussi très ludique. Un vaste réseau de sentiers balisés permet de découvrir ces territoires à VTT de village en village. Toutefois, tous les chemins balisés ne sont pas accessibles à vélo en raison de leur caractère chaotique. Mieux donc se renseigner au préalable et se munir d'une carte suffisamment détaillé avant de s'aventurer à VTT dans la découverte de l'Ardèche méridionale et des ses "Grads". Au cœur de l'été, on préfèrera les zones boisées à l'ombre d'une fraicheur salvatrice.
voir d'autres photos de l'Ardèche méridionale : cliquer ici

autres thèmes : VTT en Lozère / VTT en Auvergne / VTT dans les Alpes / VTT dans le Var / VTT dans le Vaucluse / VTT en Drôme / VTT en Haute-Loire / Gard

Club de VTT : http://labeaumevtt.free.fr

Guides VTT : www.ardeche-velo.com  Vélociste en Ardèche : www.amc7.com
© Mathieu Morverand - Tous droits réservés, All rights reserved, Todos los derechos reservados, Alle Rechte vorbehalten - contact

VTT dans les Gorges de l'Ardèche - cliquer ici

Trop profondes, trop verticales, les Gorges de l'Ardèche et leurs drailles de bourlatiers et autres vires caprines malmenées par le temps ne sont clairement pas faites pour le VTT. C'est surtout sur les plateaux le long des corniches qui dominent les Gorges, que la petite reine cramponnée peut retrouver des terrains qui lui sont beaucoup plus favorables avec en prime de superbes points de vue sur le vaste canyon. - voir la rubrique

VTT près des Gorges du Chassezac - cliquer ici

Aux confins des terrains calcaire, l’Ardèche se heurte aux premiers contreforts cévenols dans une zone étonnement diversifiée où l’on prend plaisir à s’égarer à VTT, sous réserve de ne pas emprunter un "mauvais" chemin inadapté au vélo. Pays de cailloux, le cheminement peut en effet s’avérer très chaotique par endroits et empêcher toute progression à deux roues à moins d’être un fin trialiste. - voir la rubrique

VTT sur les Gras de Labeaume - cliquer ici

Bordé par trois rivières, la Ligne au nord, l'Ardèche à l'est et la Beaume au sud dont elle tient son nom, le village de Labeaume se développe sur le plateau des Grads entre bois éparses et petits hameaux dispersés reliés par de beaux sentiers. Malgré quelques raidillons encombrés de cailloux, le relief de ce plateau calcaire est relativement peu marqué et convient donc parfaitement à la pratique du VTT.  - voir la rubrique

VTT sur les Gras de Bourbouillet - cliquer ici

Les Gras (ou « Grads ») de Bourbouillet peuvent devenir un véritable labyrinthe pour quiconque s’y aventurerait sans carte et sans un sens aigu de l’orientation. Si l’on suit le bon chemin, entre petites clairières et véritables forêts de pierres aux formes énigmatiques, la découverte devient alors très ludique en offrant de superbes passages techniques à l’ombre des lichens pendus aux buis dans l’obscurité. - voir la rubrique

VTT sur les Gras de Ruoms - cliquer ici

Sur les pentes rocailleuses du village, on trouve de nombreux chemins praticables à VTT souvent ludiques, parfois techniques. Recouvert d'une végétation éparse, l'ombre est rare en été sur ces massifs dont le calcaire accentue l'aridité. On préférera en conséquence parcourir ces chemins en demi-saison où sous la fraîcheur d'une météo aérée par une brise du nord et sous un ciel légèrement voilé. - voir la rubrique

VTT sur les Gras de Balazuc - cliquer ici

Si les terrains des plateaux de Balazuc sont généralement secs en été, ils sont souvent humides de l'automne au printemps avec des dalles calcaires très glissantes entrecoupées de zones de glaise collante. Pat temps sec, les Gras de Balazuc se prêtent parfaitement à la pratique du VTT avec un bon réseau de sentiers et des curiosités patrimoniales ou environnementales à découvrir. - voir la rubrique

VTT sur la Colline de la Serre - cliquer ici

La Colline de la Serre est une longue crête d'une vingtaine de kilomètres de longueur qui s'étend sur un axe nord-est / sud-ouest depuis l'Ardèche au village de Sampzon au nord jusqu'aux rives de la Cèze aux portes de Saint-Ambroix (Gard) au sud. Malgré un accès difficile, on trouve sur les hauteurs de nombreuses pistes accessibles à vélo. Les paysages de part de d'autres de la crête sont magnifiques. - voir la rubrique

VTT près de Largentière - cliquer ici

Aux pieds du massif du Tanargue, la cité de Largentière au riche passé partage son cœur entre plaine et montagne. Il subsiste de son passé industriel une ancienne voie ferrée portée par des ouvrages d'art - viaducs et tunnels - remarquables. Associée aux nombreux chemins qui parcourent le relief tout autour de Largentière, cette voie se laisse volontiers devenir le prétexte de belles balades à VTT.  - voir la rubrique

VTT autour de Vallon Pont d'Arc - cliquer ici

Si le village de Vallon Pont d'Arc jouit d'une image internationale pour le canoë-kayak et la fameuse descente des Gorges de l'Ardèche (voir)., la région est beaucoup moins adaptée à la pratique du VTT, à tel point point qu'il n'est pas évident au départ du village de trouver un itinéraire facile. Malgré tout, avec un peu d'effort, on peut réaliser autour de Vallon Pont d'Arc de superbes itinéraires à VTT  - voir la rubrique

VTT à Salavas et Vagnas- cliquer ici

Par des chemins de traverse, les sentiers de ces territoires aux confins du département de l’Ardèche et aux frontières du Gard explorent de vastes bois de chênes et de buis mais aussi de pinèdes pour venir parfois au contact des majestueuses Gorges de l’Ardèche. En prenant le temps on peut dénicher dans ces contrées de superbes petits sentiers qui figurent parmi les plus ludiques d'Ardèche. - voir la rubrique

VTT près de Lagorge et en Vallée de l'Ibie- cliquer ici

Au lendemain des épisodes cévenols de l'automne et du printemps, les eaux limpides de la rivière Ibie deviennent le paradis des kayakistes. Les pentes qui bordent la rivière de part et d'autre savent aussi se montrer généreuses pour le vététiste avec de vastes espaces encore préservés sillonnés par de nombreux chemins qui offrent lune grande combinaison d'itinéraires possibles.  - voir la rubrique

VTT sur le Massif de la Dent de Rez, Pentes de St Remèze et de Valvignères - cliquer ici

Avant de s’engager sur le massif de la Dent de Rez et de Bois Sauvage, il faut se préparer à la solitude des grands espaces naturels sans la moindre route ou activité humaine à des kilomètres. Pour se lancer dans cette véritable immersion au cœur d’une nature authentique, on prendra soin de s’équiper en conséquence afin de ne pas être victime au beau milieu du massif d’une panne mécanique ou énergétique. - voir la rubrique

VTT à Vogüé et aux alentours - cliquer ici

Entre clapas et pentes de bancs marneux, les chemins empruntés alternent pistes et sentiers étroits sur lesquels il faudra parfois faire preuve d’habileté entre les cailloux. Occupées par des champs de vigne ou de lavande ou par des vergers d’arbres fruitiers, les plaines alluviales des ruisseaux qui cisaillent les plateaux offrent un cadre enchanteur où il fait bon déambuler. - voir la rubrique

VTT à Banne - cliquer ici

A la frontière des grés et des calcaires aux confins de l’Ardèche, la région de Banne et de ses alentours permet d’explorer l’histoire médiévale mais aussi industrielle de ces vallons encaissés sur les contreforts des Cévennes. Autour de l'étonnant viaduc de Doulovy, les bois sont parcourus par de nombreux chemins qui restent pour la plupart relativement accessibles à la pratique du VTT.  - voir la rubrique

VTT sur les pentes du Coiron - cliquer ici

Le Massif du Coiron constitue un territoire ardéchois atypique par sa géologie et par son histoire. Compte tenu de ces reliefs tourmentés, parfois "inversés", il est vivement conseillé de bien prévoir son itinéraire pour ne pas être surpris par le temps sur des sentiers impraticables à VTT. Grâce aux nombreuses petites routes qui sillonnent ces territoires agricoles, les échappatoires restent toutefois nombreux.  - voir la rubrique

VTT en Vallée du Rhône - cliquer ici

A la différence des rives drômoises qui tardent à s'élever à l'est du Rhône, les collines succèdent aussitôt après le fleuve du côté ardéchois avec des pentes marquées et parfois chaotiques qui imposent au vététiste de choisir le meilleur passage pour rejoindre les plateaux. Dés les corniches atteintes, les parcours deviennent plus faciles et offrent de magnifiques points de vue sur le fleuve roi et les Alpes.  - voir la rubrique

© Mathieu Morverand - Tous droits réservés, All rights reserved, Todos los derechos reservados, Alle Rechte vorbehalten - contact